Partager par email

Actualités

Tout l'actualité du monde de l'investissement immobilier et de la défiscalisation

Trois chiffres qui témoignent de la flambée des prix de l’immobilier à Paris

17 Juillet 2017

En plus d’être très compliqué, trouver un logement à Paris n’a jamais été aussi onéreux. En effet, selon les chiffres  du réseau d’agences immobilières Century 21, le prix du mètre carré à Paris a augmenté de 7,7 % en un an.

Au premier semestre 2017, les biens parisiens s’achetaient à 8 942 € le mètre carré en moyenne, près de la moitié des acheteurs étaient des cadres supérieurs ou exerçaient une profession libérale.

Prix de l’immobilier à Paris : 8 942 € du mètre carré

Au premier trimestre 2017 dans la Ville Lumière, les prix du mètre carré se sont établis à 8 942 € du mètre carré (soit une augmentation de 7,7 % en un an).

En comparaison, sur l’ensemble de l’Hexagone, la hausse n’a été que de 1.5 % sur un an (s’établissant en moyenne à 2 532 € du mètre carré). Selon les spécialistes, cette hausse devrait se poursuivre au deuxième semestre 2017.

Le prix moyen du mètre carré pourrait franchir 9 000 €. Plusieurs facteurs pourraient l’expliquer à savoir l’insuffisance des nouvelles constructions ou encore le retour en France des riches expatriés après le Brexit.

Prix de l’immobilier à Paris : 51 mètres carrés

La flambée des prix entraînent une baisse des achats. Les acheteurs se tournent de plus en plus vers des logements plus petits, ainsi, la surface moyenne des biens achetés passe de 53 mètres carrés à 51 mètres carrés (selon les chiffres de Century 21).

On constate également que la compétition pour acheter est rude, au premier trimestre 2017, les logements ont trouvé preneurs en 58 jours en moyenne, contre huit jours de plus un an plus tôt.

Prix de l’immobilier à Paris : 46% des acheteurs sont des cadres

Au premier trimestre 2017, le montant moyen des achats était de 446 982 €, ces prix toujours plus élevés ont un effet sur la sociologie des acheteurs.

En effet, près de la moitié des acheteurs  (46 %) étaient des cadres supérieurs ou exerçaient des professions libérales. Comparé à la même période en 2015, c’est six points de plus, et dix points de plus qu’en 2009. En outre, depuis 2009, la part des ouvriers et des employés chez les acheteurs de logements est passé de 13,9 %  à 6,8 %. Ce chiffre montre que les classes populaires risquent d’être exclues de la capitale.

Pour en savoir plus sur le marché immobilier parisien, connaître les possibilités d’investissements, contactez un conseiller, expert de l’immobilier.

Source : FranceTVinfo.fr

Autres actualités

Top 20 des villes d’Ile-de-France où il fait bon vivre

Publié le 06/11/2017

Le parisien a réalisé le classement des meilleures villes d’Ile-de-France. Cette étude incluait au départ 385 villes de plus de 50 000 habitants pour être...

Lire l'article

Le classement des meilleures villes

Publié le 23/10/2017

Meilleurtaux.com et Jobijoba ont réalisé une étude afin de définir le classement des meilleures villes pour trouver un travail et un logement. Deux critères...

Lire l'article

L’activité immobilière en Ile de France

Publié le 10/10/2017

D’après les données des Notaires franciliens, l’augmentation des prix de l’immobilier à Paris s’accélère, atteignant de nouveaux records. Toutefois, en...

Lire l'article

372
Mandataires
agréés

756
Programmes immobiliers

UN
Accompagnement personnalisé

Faites vous rappeler gratuitement